19.1.04

..............................

Deux conséquences de la politique dite d'intégration du gouvernement : le chefaillon sous-charismatique Mohammed Latrèche fait parler de lui et pourrait trouver une légitimité qu'il ne mérite pas dans le mécontentement des musulmans hostiles à la loi d'interdiction du port de signes religieux à l'école ; le Préfet "musulman" (selon les termes de Sarkozy) Aïssa Dermouche (dont on dit à tort qu'il est le premier préfet "issu de l'immigration" - sauf à considérer que l'immigration ne concerne que les Arabes, Kabyles, Maghrébins et pas les Italiens, Portugais, Espagnols, Roumains, Hongrois, Arméniens, etc.) a vu sa voiture partir en fumée dans un violent attentat.

Sous prétexte de "laïcité" et d'anti-communautarisme, Chirac et son gouvernement attisent les haines, stigmatisent les hommes et les femmes "issus de l'immigration". On comprendra à la prochaine échéance électorale qui s'en frotte les mains.

Site Feed