28.7.03

| on achève bien les chevaux |

Marc-Vivien Foé est mort d'une hypertrophie cardiaque qu'aucun médecin (rappelons que l'infortuné camerounais a joué presque 10 ans en France) n'a su déceler. Mais l'honneur est sauf : l'analyse toxicologique n'a révélé aucune trace de substances illicites - la même analyse qui ne relève rien non plus chez les coureurs du Tour de France. Le dossier est clôt et le sport professionnel toujours aussi propre.

Les médecins de l'Inter de Milan bloquent le transfert de Khalilou Fadiga après qu'ils lui aient diagnostiqué une arythmie cardiaque le rendant inapte à poursuivre une carrière de sportif de haut niveau (c'est opérable, dit-on, il faudrait l'opérer*). Guy Roux, l'ex-entraineur du Sénégalais à Auxerre, peste. Non contre les médecins de son club et de sa fédération, incapables ou volontairement coupables de n'avoir pas décelé cette malformation, mais contre l'équipe médicale de l'Inter qui fait capoter le transfert et la rentrée d'argent subséquente. Parions que l'analyse toxicologique ne donnera rien.

*La même mésaventure est arrivée au Nigérian Nwanko Kanu lors de son transfert de l'Ajax d'Amsterdam à l'Inter : opéré, il fait aujourd'hui les beaux jours du club anglais d'Arsenal.

Site Feed