20.3.03

information / désinformation

Le ministre irakien de l'Information, Mohammed Saïd al Sahaf, a déclaré : "Un civil irakien est mort en martyr et plusieurs autres ont été blessés dans les raids aériens". S'il avait voulu mentir, ce n'est pas d'un, mais de cinq, dix, vingt martyrs qu'il aurait annoncé la mort ; un civil a donc péri à Bagdad, sous les bombes américaines. Le premier.
Le même Sahaf : "J'entends dire que nous avons tiré des missiles Scud sur le Koweït. Je tiens à vous dire que nous n'avons pas de missiles Scud et que j'ignore pourquoi ils ont été tirés". Dans ce jeu à trois, qui ment ? l'état-major états-unien, l'administration irakienne, les journalistes ? Que signifie le "j'ignore pourquoi ils ont été tirés" ? N'est-ce pas une formule étrange, après avoir dit que l'Irak ne disposait pas de missiles Scud ? Là encore, qui ment ? Sahaf ? Le traducteur ? Le journaliste qui retranscrit la déclaration du ministre ? L'agence Reuters qui relaie l'information ?

Site Feed