29.3.03

choc, effroi et humiliation

Deux journalistes israéliens, accompagnés de deux journalistes portugais, ont été retenus, humiliés et battus 48 heures durant par l'armée américaine. Ces mêmes journalistes rapportent qu'ils ont été témoins de l'humiliation de 150 prisionniers irakiens -- qu'on oblige notamment à faire leurs besoins en plein air. La dépêche de l'agence Reuters in extenso.

A Nicolas Sarkozy, et aux Français qui approuvent sa politique, nous rappellerons ces mots d'Oscar Wilde : "Une communauté s'abrutit infiniment plus par un usage régulier de la répression que par une criminalité occasionnelle."

Site Feed